Les incontournables de la table de Noël Antillaise

22 décembre 2021

Tout comme, pour certains, Noël ne peut se concevoir sans de vastes étendues enneigées, en Guadeloupe aussi, cette période répond à des codes très précis, parmi lesquels des codes culinaires. Petit tour d’horizon des produits incontournables de la table Guadeloupéenne pour les fêtes.

Il n’est plus question de régime ou de modération. De toute façon, tenir des résolutions alimentaires à cette période de l’année est une tâche quasi Herculéenne. Les tentations sont bien trop nombreuses. Entre les alcools et les desserts, nous vous mettons au défi de ne pas craquer. Noël, en Guadeloupe, est synonyme d’apéros interminables, de goûts et de saveurs. Alors pour mieux vous guider dans cette farandole de mets, Le Nord Guadeloupe vous a établi un plan de vol, presque infaillible.

APÉRO / ENTREES

Shrubb – Il s’agit d’une boisson alcoolisée réalisée à base de rhum, d’épices et d’épluchures d’orange et de sucre. Dans sa version locale et originale, le shrubb demande une longue et minutieuse préparation à l’avance. Il faut recueillir les écorces d’orange, les faire sécher, et doser de manière équilibrée le mélange entre le rhum et les épices. C’est une technique qui s’est un peu perdue avec la disparition de nos cuisinières d’antan, mais on retrouve encore des artisans, sur le territoire, capables d’en fabriquer et d’en commercialiser. Il faut y goûter. Attention, ça tient chaud !

Sirop de Groseille – C'est la boisson de Noël et on tombe en plein dans la saison. Avec des vertus antioxydantes, le sirop de groseille se consomme avec le rhum. Attention toutefois, on ne parle pas ici de la baie que l’on retrouve dans les pays tempérés, mais d’une fleur importée dans les Antilles, issue de la famille du bissap.

Jambon de Noël - Là encore, il faut miser sur le produit local. Si à l’origine, le jambon arrivait salé et conditionné sur le territoire, depuis, de nombreux bouchers et cuisiniers, proposent des jambons 100% locaux. À l’apéro, Il est en général présenté découpé en tranches ou en dés avec à ses côtés l’incontournable sauce chien. Vous pouvez aussi l’accompagner de petits pains à la farine de fruit à pain. Trempez, dégustez mais attention ne vous ruinez pas l’appétit, ça ne fait que commencer.

Accras – En option, il est possible de retrouver les accras quelque part sur une table d’apéro, en Guadeloupe. Morue, malanga, poulet, il n’y a plus qu’à choisir.

Boudin – Là encore, s’il n’y a pas de temps précis pour déguster du boudin, il n’empêche que Noël reste tout de même son grand moment. Pour l’occasion, on ne cède pas à la facilité. Direction le boucher ou le cuisinier pour des boudins frais et artisanaux. Rouge, poisson, lambi, nature, il ne reste plus qu’à dresser votre assortiment

DÎNER

Pois d’angole / Pois de bois – Ces pois sont des légumineuses qui poussent sur le territoire. Il se cuisinent et se consomment comme des lentilles. Les fêtes de Noël tombent au plus fort de la saison. Leur place sur la table va donc de soi. En général ils sont cuisinés avec du riz, mélangés ou à part.

Igname – Et plus précisément l’igname blanc qui est aussi de saison à Noël. Il se cuisine à la vapeur ou en gratin et ravit ceux qui veulent changer un peu du riz.

Ragoût de porc – C'est une institution. Là encore on ne fait pas dans la facilité. Il s’agit de porc local, fraichement abattu chez le boucher ou en famille. L’animal a été préparé à cette échéance funeste depuis plusieurs mois. On lui aura servi la meilleure nourriture afin d’assurer une viande de qualité. Pour le ragoût, les cuisinières choisissent les meilleurs morceaux qui offrent un équilibre entre le gras et la partie sèche. Le tout mijoté pendant plusieurs heures et fréquemment arrosé de son jus... un régal. (Petite astuce, préférer une cuisson au réchaud à charbon)

Gratin de banane / Gratin de christophine - Ce ne sont pas des incontournables, mais on les y ajoute en général pour offrir le plus de choix possible aux invités. Noël c’est avant tout faire preuve de générosité, sur la table et dans le cœur.

DESSERT

Bûche de Noël - Là encore ce n’est pas un dessert purement local, mais ses saveurs ont été adaptées aux produits locaux. Coco, maracudja, chocolat pays, goyave, la bûche est une pâtisserie dont la recette est semblable à celle que l’on retrouve en Europe, à l’exception qu’elle est garnie de confiture / ou de nappage glacé aux fruits pays.

Traditionnellement, le repas commence après la messe de minuit. Seuls les plus jeunes ont le droit de profiter d’un avant-goût afin de tenir pendant la messe et éviter qu’ils n’aillent dormir sans manger. Pour les adultes, catholiques, le festin dure une partie de la nuit, accompagné en général de musique et du dernier « chanté nwèl » de la saison.

Flash Info

Inscrivez-vous en ligne !

Warning
This page does not exist in the chosen language. You can stay on page in the current language or go to the site's homepage in the chosen language.