Une expérience à couper le souffle

17 septembre 2021

La plongée est l’une des activités les plus prisées de Guadeloupe et ce, simplement parce que l’île possède une biodiversité marine riche et encore relativement préservée. Les fonds marins du nord Grande-Terre en sont le parfait exemple.  On y décompte une vingtaine de sites de plongée très diversifiés au départ de Port-Louis. Mais encore faut-il savoir plonger. Revisitons les fondamentaux avec Joëlle Brémond, instructrice de plongée chez Antidote Plongée.

1. La plongée est possible pour tous

Cette activité peut paraître impressionnante au premier abord, cependant, il n’y pas de contre-indications à la plongée. Il n’y a pas d’âge minimum, même s’il est vrai que l’on préfère prendre en charge les enfants à partir de huit ans pour des raisons physiologiques. Il n’y a pas besoin d’être champion de natation, même les non-nageurs peuvent faire leurs premières bulles. Nous recommandons toutefois d’être en bonne santé. Il existe des contre-indications médicales qui peuvent être consulter au centre ou sur le site internet www.antidoteplongee.com. Dans le doute, les plongeurs peuvent aussi prendre l’avis de leur médecin

2. La sécurité d’abord

Avant d’entrer dans l’eau, nous expliquons en détail le déroulé de la séance. Nous équipons les futurs plongeurs, et leur montrons, en même temps, comme se déplacer dans l’eau. Il faut savoir que ce sont les jambes les principaux moteurs du déplacement grâce aux palmes. Il faut donc être capable de se mouvoir et de trouver appui dans l’eau. Ensuite, nous leur montrons comment vider l’eau des masques. Et enfin, nous leur expliquons comment respirer sous l’eau. Il faut procéder d’une façon très précise un peu inhabituelle dans un premier temps, mais les plongeurs apprennent très vite. Nous leur présentons aussi les rencontres sous-marines possibles. Lors des sorties, nous nous assurons qu’il y ait un moniteur de plongée par personne. Toute l’attention du moniteur est concentrée sur le plongeur. En général, les nouveaux plongeurs sont conduits sur des sites identifiés, avec 6 ou 7 mètres maximum de fond. Nous appelons cela les « premières bulles ».

3. Une magnifique découverte

Nous avons plusieurs sites où les plongeurs peuvent profiter de la biodiversité et passer un bon moment. Pas besoin de grandes profondeurs pour s’amuser et passer un moment mémorable. Les gens voient des poissons, ils découvrent les fonds marins, surtout sur le site de l’aquarium ou des arches d’Eddy par exemple. Nos séances durent une vingtaine de minutes. Tous les plongeurs ressortent avec le sourire et des images plein la tête. Nos séances durent une vingtaine de minutes. C’est vraiment une activité pour tous.