Le Tour de Guadeloupe, une célébration sportive et culturelle

4 octobre 2021

Le 70ème Tour International de Guadeloupe se tiendra du 22 au 31 octobre 2021. C’est une édition qui marque le retour des grandes compétitions sportives après plus d’un an d’arrêt en raison de la pandémie de Covid19. Et cette année, les étapes mettent à l’honneur deux villes du nord Grand-Terre

La Guadeloupe est une terre de sport en général, mais le cyclisme est, avec le football, une des disciplines reines du territoire. Le Tour cycliste international de Guadeloupe est l’événement le plus important du calendrier sportif. Tout s’arrête dès que le peloton s’aligne au départ de la 1ère étape.

2021 sonne le 70ème anniversaire de la compétition, qui, d’ordinaire se tient en août. Le comité régional de cyclisme des Îles de Guadeloupe (CRCIG) a porté une attention particulière à la conception du tracé. Ainsi, le tour en profite pour passer dans des villes qui ne l’ont pas vu depuis longtemps et qui pourtant ont fourni de grands champions au peloton.

Le nord Grande-Terre qui est un territoire de cyclisme est donc particulièrement mis à l’honneur avec deux étapes dont un départ de Petit-Canal pour une arrivée à Morne-à-l'Eau (5ième étape) suivi d'un nouveau départ de Morne-à-l'Eau pour une arrivée au Gosier (6ieme étape).

Il faut s’attendre donc à neuf jours de fête, durant lesquels on se souviendra de Maurice Amos, Régis Maréchaux, ou encore Alain Pauline, autant de champions, originaires du nord Grande-Terre, qui ont tous marqué l’histoire de cette compétition.

À l’époque, on les attendait surtout sur ces étapes de plat et de faux-plat, spécifiques au nord de la Guadeloupe, où il faut se méfier de la direction du vent. Des milliers de Guadeloupéens restaient alors suspendus à leur radio ou à leur télévision en attendant de voir à quel moment ces hommes s’illustreraient.

Etapes à Petit-Canal et Morne-à-l’Eau.

Si, en général, une ville-étape dans le nord Grande-Terre est incontournable, Cette année, ce sont bien deux arrêts qui sont programmés par l’organisation de la manifestation. La cinquième étape reliera Petit-Canal à Morne-à-l’Eau et la sixième Morne-à-l'Eau au Gosier . Au-delà du caractère sportif de l’évènement, l’intérêt de ces arrivées est aussi touristique.

Tandis que les cyclistes défendent leurs chances sur la route, le village installé dans la ville-étape se pare des couleurs de la commune. En attendant l’arrivée, les animations se succèdent et les artisans et commerçants ont l’opportunité de faire connaître leur produits. D’ailleurs, on ne mange jamais aussi bien qu’à l’arrivée d’une étape du Tour !

Le village devient aussi une scène ouverte aux associations de la commune. Elles y présentent leurs œuvres ou leurs spectacles aux habitants de la commune ainsi qu’aux visiteurs de passage, faisant du village une scène en plein air.

Pour rappel, le tour cycliste de Guadeloupe est une manifestation internationale. Non seulement, les cyclistes Guadeloupéens y sont invités, mais aussi de nombreuses autres nations telles que le Japon, l’Allemagne, la France, la Colombie ou encore plus proche de nous, la République Dominicaine.

Petite exception cette année tout de même. En raison de l’épidémie de Covid-19, la ligne d’arrivée est interdite au public afin d’éviter les rassemblements et donc la propagation du virus.